2 composés à base de plantes peuvent battre les antibiotiques – Huile Essentiel

2 composés à base de plantes peuvent battre les antibiotiques

La maladie de Lyme, transmise par les piqûres de tiques, affecte des milliers de personnes aux États-Unis et dans le monde. Actuellement, les médecins utilisent des antibiotiques pour le traiter, mais les remèdes à base de plantes pourraient-ils être plus efficaces?

pot de renouée japonaisePartager sur Pinterest
La renouée du Japon (photo ci-dessus) est l'une des deux plantes dont les composés actifs semblent très efficaces contre les bactéries responsables de la maladie de Lyme.

La maladie de Lyme est une maladie infectieuse causée par la bactérie. Borrelia burgdorferi (B. burgdorferi)

La maladie se propage à l'homme par la piqûre d'une tique qui porte la bactérie et affecte environ 300 000 personnes chaque année uniquement aux États-Unis UU.

Actuellement, les professionnels de la santé choisissent entre trois antibiotiques traitement de la maladie de Lyme. Ce sont la doxycycline, la céfuroxime et l'amoxicilline.

Parfois, cependant, les antibiotiques ne sont pas efficaces pour éradiquer toutes les traces de B. burgdorferi du système, ce qui signifie que la maladie peut persister.

Lorsque cela se produit, les cellules bactériennes qui ont développé une résistance aux antibiotiques peuvent continuer à proliférer. Ceux-ci sont connus comme cellules persistantes.

Pour cette raison, les chercheurs ont cherché des moyens alternatifs de lutter contre les bactéries, et leur première ligne de recherche s'est concentrée sur les remèdes naturels.

En 2018, une étude in vitro (dans des cellules de culture) a suggéré que 10 huiles essentielles dérivées de plantes pourraient aider à combattre B. burgdorferi.

Maintenant, des chercheurs de la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health de Baltimore, MD, et du California Center for Functional Medicine and Focal Health de Berkeley, ont mené une nouvelle étude qui les a amenés à croire que deux plantes spécifiques peuvent conduire à des thérapies plus efficaces contre la maladie de Lyme.

«Plusieurs milliers de patients atteints de Lyme aujourd'hui, en particulier ceux présentant des symptômes à un stade ultérieur qui n'ont pas été traités efficacement, ont un grand besoin d'options de traitement efficaces et accessibles», explique le co-auteur de l'étude, le Dr Sunjya Schweig .

Dans son étude, dont les résultats apparaissent dans la revue Frontières en médecine – les chercheurs ont analysé le potentiel de 14 extraits de plantes différents pour tuer B. burgdorferi.

Ils ont comparé les résultats avec ceux de deux des médicaments traditionnels utilisés contre la maladie de Lyme: la doxycycline et la céfuroxime.

Les chercheurs ont confronté chacun de ces extraits de plantes à la nage libre (plancton) B. burgdorferi et microcolonies de cette bactérie – agrégats de cellules bactériennes.

Des tests in vitro ont suggéré que les extraits de sept plantes différentes étaient plus efficaces contre les bactéries de la maladie de Lyme que la doxycycline et la céfuroxime.

Les plantes en question étaient en noyer noir (Juglans nigra), griffe de chat (Uncaria tomentosa), absinthe douce (Artemisia annua), Jara méditerranéen (Cistus incanus), Casquette chinoise (Scutellaria baicalensis), La quinine ghanéenne (Bloody Cryptolepis) et la renouée du Japon (Polygonum cuspidatum)

Les chercheurs soulignent que ceux qui ont la plus forte activité antibactérienne dirigée contre B. burgdorferi Il s'agissait de la quinine ghanéenne et de la renouée japonaise.

L'ingrédient actif de la quinine du Ghana est un alcaloïde appelé cryptolépine, que les gens utilisent traditionnellement contre le paludisme, l'hépatite, la septicémie et la tuberculose.

La renouée du Japon présente un antioxydant appelé resvératrol. Certaines études ont suggéré que le resvératrol pourrait avoir des propriétés anticancéreuses et protéger la santé du cœur et du cerveau.

"Cette étude fournit la première preuve convaincante que certaines des herbes utilisées par les patients, telles que Cryptolepis, noyer noir, absinthe douce, griffe de chat et renouée du Japon, ont une activité puissante contre les bactéries de la maladie de Lyme, en particulier des formes latentes persistantes, qui ne sont pas tuées par les antibiotiques actuels de Lyme », explique le co-auteur de l'étude, le professeur Ying Zhang.

Dans la présente étude, les scientifiques ont observé que des extraits de quinine ghanéenne et de renouée du Japon empêchaient la prolifération des bactéries qui nageaient librement, même lorsqu'elles étaient présentes à de faibles concentrations de 0,03-0,5%, dans des boîtes de laboratoire.

Les deux extraits de plantes ont également tué des microcolonies entières de la bactérie responsable de la maladie de Lyme.

En fait, seul un traitement de 7 jours avec 1% d'extrait de quinine ghanéen a pu éradiquer la bactérie dans les boîtes de laboratoire. De plus, les bactéries n'ont pas pu revenir après ce traitement.

Dans le même temps, certains des autres composés naturels que les chercheurs ont testés ont donné des résultats insignifiants ou nuls.

Ce fut le cas avec les extraits de pépins de pamplemousse, la chiretta verte (Andrographis paniculata), ashwagandha, stévia, chardon plus complet (Dipsacus fullonum) et le chardon japonais.

Les chercheurs ont également testé d'autres substances dont les preuves anecdotiques avaient indiqué qu'elles pourraient être efficaces contre la maladie de Lyme. Il s'agissait d'argent colloïdal, de monoglycérides de monolaurine et du peptide antimicrobien LL37, qui ont également trouvé des cellules immunitaires humaines. Aucune de ces substances n'a d'effet significatif sur B. burgdorferi.

Alors que les résultats actuels indiquent que de nombreuses plantes sont prometteuses dans le traitement de la maladie de Lyme, les chercheurs avertissent que des études chez les animaux et les humains sont encore nécessaires pour confirmer l'efficacité et la sécurité des remèdes naturels.

«Les patients et leurs médecins se tournent de plus en plus vers les remèdes à base de plantes comme options de traitement supplémentaires, et nous espérons que ces résultats aideront à mieux comprendre ces thérapies. Mais davantage d'études précliniques et d'essais cliniques seront nécessaires pour établir des preuves d'un traitement efficace des patients atteints de la maladie de Lyme. "

– Co-auteur de l'étude Jacob Leone, Ph.D.

Le co-auteur Jacob Leone, Ph.D., reconnaît également les conflits d'intérêts potentiels, déclarant qu'il est le "propriétaire de deux cabinets médicaux naturopathes, FOCUS Health Group et Door One Concierge, qui (fournissent) un traitement aux patients atteints de maladies transmises par les tiques. maladies. "

____________________________________
Article Aléatoire :

Quelles sont les propriétés des huiles essentielles ? Les huiles essentielles, pendant leur grande diversité, ont naturellement une multitude de propriétés différentes. Certaines ont des antibactériennes, antifongiques, antiparasitaires, antivirales, ou bien anti-inflammatoires, digestives, sédatives ou encore cosmétiques. Cet éventail large, permet donc d’accompagner vos acquéreur dans afflictions quotidiens : grippes, bronchites, ORL, psoriasis, mycoses, articulaires, stress, troubles du sommeil… Maîtriser parfaitement les huiles essentielles, est indispensable pour conseiller avec compétence votre clientèle. Différentes voies d’administration des huiles
En aromathérapie, huiles essentielles être administrées pendant voie orale, locale ou bien voie aérienne. À chaque huile et tout contexte, des conseils d’utilisation, de précaution et contre-indication différents adaptés. Précautions et contre-indications des huiles
Les huiles essentielles doivent obligatoirement être maniées avec précaution et ne sont pas destinées à exhaustifs ! Ainsi, elles sont déconseillées aux dame enceintes ou allaitantes, aux jeunes enfants, et pourquoi pas aux personnes souffrant de troubles neurologiques (épilepsie). Il est recommandé de ne pas utiliser d’huiles essentielles en entrisme intraveineuses ou intramusculaires, de vérifier les et la suivi du produit utilisé ne pas chauffer une huile essentielle pour la diffuser (diffusion en or moyen d’une chaleur douce pas en or dehors de 40°C). Si l’utilisateur est des tendances allergiques, toujours effectuer un essai d’allergie or creux du coude. Certaines huiles sont super irritantes pour les muqueuses, elles ne ont pour objectif pas être apposées directement a l’intérieur du nez, les yeux, le conduit auditif, … Bien se laver mains, après un friction ainsi qu’à une application cutanée, ainsi qu’à respecter office de dilution des huiles sont d’autres précautions à garder en mémoire et à appliquer. En conclusion, l’aromathérapie peut se révéler très une aide pour vos clients, à condition d’être bien conseillés en amont. Tout l’enjeu de à nous conception en aromathérapie est donc de vous donner le pouvoir de le faire, à vos client et en accompli sérénité. 5 Bonnes Raisons d’Utiliser des Huiles Essentielles TOUS Jours. On a complets auparavant entendu deviser des huiles essentielles. Mais est-ce que vous vous en servez au quotidien ? Non ? Eh bien, vous devriez ! Vous voulez savoir pourquoi il faudrait utiliser des huiles essentielles ? Voici 5 bonnes raisons de adopter :​1. Elles renforcent votre système immunitaire Avoir un système immunitaire résistant est crucial pour persévérer en parfaite santé. Surtout en hiver ! Or, huiles essentielles ont un avoir la possibilité de antimicrobien, voire antiviral. Elles participent à la destruction des agents pathogènes (microbes, champignons, mycoses, virus, toxines infectieuses) et à l’anéantissement des déchets du métabolisme, tout l’intégrité de la flore une aide (saprophyte). Résultat, défenses immunitaires sont renforcées. Un exemple d’utilisation des huiles essentielles pour vous prémunir des croix d’hiver ? Un bon mélange consiste à prendre 1 goutte de ravintsara avec 1 goutte de citron matin et étiolement or immédiatement du repas. Versez ces 2 gouttes sur un morceau de sucre, dans une cuillère de délicatesse ou bien sur une mie de pain. À découvrir : Les 5 Bienfaits de la Menthe Poivrée Que Vous Devez Connaître 2. Elles nettoient naturellement complet votre maison Les articles ménagers traditionnels sont pleins de molécules chimiques qui, en plus d’être néfastes pour l’environnement, le sont pour votre santé. Ces produits augmentent les risques d’allergies et d’asthme, et sont même des facteurs aggravants pour d’autres pathologies autrement lourdes. Alors quelles sont les meilleures huiles pour tout nettoyer dans la maison ? Voici la liste : – essence de citron. – essence de menthe poivrée. – arôme d’orange. – huile essentielle d’arbre à thé. – essence de clou de girofle. À découvrir : La Recette Maison du Spray Anti-Poussière. 3. Elles soignent rhumes, gorges irritées et prurit nasales Les liminaire signes indicateurs d’un rhume sont bien connus : nez bouché ainsi qu’à qui coule, momentané irritation de la gorge… Puis la fièvre et le mal de tête s’en mêlent. Les huiles essentielles peuvent être une manière naturelle et efficace de se soigner et d’empêcher le virus de se propager. En cas de ou de nez bouché, essayez l’huile essentielle d’eucalyptus ou bien de poivrée. En usage interne, versez 2-3 gouttes dans un verre d’eau ainsi qu’à une chaude. Vous pouvez aussi utiliser en inhalation. Ajoutez alors plusieurs gouttes d’huile essentielle dans un grand bol d’eau bouillante. Penchez-vous au-dessus de la vapeur en recouvrant votre tête d’une serviette et respirez lentement selon le nez. Pour un mal de gorge, l’huile essentielle d’arbre à thé existera parfaite. Préparez-vous une boisson chaude, ajoutez une cuillère de affabilité et versez 2 gouttes d’huile essentielle. À découvrir : 12 Remèdes Naturels Particulièrement Efficaces Contre le Rhume. 4. Elles tuent les bactéries et parfument votre intérieur Sachez-le : presque toutes huiles sont antiseptiques. Elles tuent bactéries et pourquoi pas empêchent de étaler dans la maison et les affaiblissent jusqu’à disparition complète. La bonne nouvelle, c’est que, en plus de laisser votre environnement propre et sain, huiles essentielles parfument délicatement vos pièces de la maison, votre bureau ainsi qu’à votre voiture. D’où l’intérêt d’élire des articles dont l’odeur vous plaît et vous met de belle humeur. Par contre, sachez que ce n’est pas une idée de déposer plusieurs gouttes d’huile essentielle sur une ampoule électrique. Pourquoi ? Parce que huiles se dégradent au-dessous l’effet d’une chaleur trop forte. La meilleure solution pour diffuser l’odeur à la maison est d’utiliser un diffuseur prévu à cet effet. Moi j’ai ce modèle-là à la maison et nous-mêmes vous le conseille vivement. Vous pouvez utiliser différentes huiles essentielles : cannelle, citron, orange, lavande, eucalyptus, pin, menthe poivrée, bois de Hô… Les choix sont infinis ! À découvrir : 21 Astuces Pour Désodoriser Naturellement Sa Maison. 5. Elles aromatisent délicieusement vos recettes Quand une recette nécessite une herbe aromatique ou bien des épices, vous avez la possibilité utiliser à la place quelques gouttes de l’huile essentielle correspondante. Par exemple, mettez 2-3 gouttes d’huile essentielle de serpolet dans votre civet de lapin ainsi qu’à un brin d’huile essentielle de cannelle dans votre compote de pommeau maison. Elles sont bien couramment plus puissantes en arômes et bien meilleures que équivalents « traditionnels ». Dans entiers cas, vous incitons de choisir des huiles bio dans l’hypothèse ou possible. À découvrir : Un Coupe-faim Naturel et Efficace à base d’Huiles Essentielles.

ATTENTION : l’usage d’huiles essentielles nécessite l’accompagnement d’un et ne convient pas aux mouflets ni aux madame enceintes. Adultes sains, ne dépassez jamais l’usage de 6 gouttes maximum quotidiennement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *